Projets financés

  1. ANR REPAIRS
  2. ANR Global-Race

L’équipe Philosophie des normes coordonne ou participe à des projets ou programmes collectifs ayant obtenu une labellisation régionale, nationale, européenne ou internationale. De 2010 à 2015, son activité a notamment consisté à :

 
Plusieurs projets sont en cours : 

 

ANR REPAIRS

Avec Magali Bessone, l’équipe Philosophie des normes est en premier lieu engagée dans le projet ANR REPAIRS, « Réparations, compensations et indemnités au titre de l’esclavage (Europe-Amériques-Afrique) (XIXème-XXIème siècles) », prévu pour durer 42 mois. Accepté en juillet 2015, il sera coordonné par l’historienne Myriam Cottias (CNRS-EHESS).
 
Au travers du thème des réparations, le projet REPAIRS entend questionner le maintien, dans les sociétés contemporaines, de rapports sociaux racialisés et hiérarchisés hérités de l’esclavage ; la mise en place – ou pas – de mesures de compensation, pour les anciens maîtres et/ou pour les anciens esclaves, interroge la réalité du post-esclavagisme au-delà des déclarations formelles d’abolition. La mobilisation du passé sert ainsi à réclamer une nouvelle définition de la citoyenneté et à dénoncer le racisme et les discriminations. Ce mécanisme particulier, consistant à revendiquer des droits dans le contemporain en s’appuyant sur des événements historiques dont l’expérience se mesure à l’aune de cinq ou six générations, est récent et doit être analysé. Il permet de souligner les nouvelles formes d’exercice du pouvoir, les nouvelles exigences quant à la définition de la citoyenneté, la façon dont le droit est articulé aux demandes sociétales, notamment par la production de lois ou de décrets prenant en compte des revendications mémorielles, enfin la manière dont se formulent les normes de justice et de responsabilité aujourd’hui. 

Le projet REPAIRS se structure selon trois axes qui permettent d’articuler dimensions théoriques, historiques et contemporaines, portées par une équipe pluridisciplinaire (historiens, anthropologues, juristes, politistes, philosophes) : 

  1. Esclavage, justice, réparations : définitions et enjeux sociaux et théoriques.
  2. La question des indemnités au cours du XIXe siècle : du global au local.
  3. Les débats contemporains dans les sociétés post-esclavagistes.

Philosophie des normes, qui défend l’importance de l’interdisciplinarité dans le champ de la philosophie pratique (philosophie politique, philosophie sociale et éthique), est partenaire du projet ; Magali Bessone sera en charge de la direction de l’Axe 1. 

 

ANR Global-Race

Le projet Global-Race, « Globalisation du référentiel racial (Europe-Amériques, XXème  et XXIème siècles »,  s’étendra sur 42 mois (accepté en juillet 2015), sous la coordination  de Patrick Simon (Institut National d’Etudes Démographiques).

Le projet se propose d’explorer les modifications affectant les notions de race, racisme et ethnicité à partir de la seconde moitié du XXème siècle en Europe et dans les Amériques et d’évaluer comment les stratégies de « color-blindness » ou de « race-conscious policies » ont été concurrentes ou complémentaires dans différents contextes et/ou sous l’effet de recommandations d’institutions internationales productrices de normes anti-discriminatoires.

Magali Bessone coordonne l’axe « révisions dans les théories et les concepts de race et de racisme » : il s’agit de proposer une cartographie conceptuelle des définitions de la race, de l’ethnicité et du racisme ainsi que des changements qui affectent ces définitions depuis la Déclaration de l’Unesco de 1945.