Luca Paltrinieri

Maître de conférences en philosophie politique, philosophie des sciences humaines et sociales

Luca Paltrinieri

E-mail : 

  1. Responsabilités diverses
  2. Domaines de recherche
  3. Publications (2016)

Responsabilités diverses

Responsable des Relations Internationales de l'UFR de Philosophie

Chercheur associé au Laboratoire Théorie du Politique (LabTop), CRESPPA, UMR 7217, CNRS, Université Paris 8 Saint-Denis, Université Paris-Ouest la Défense

Directeur de programme, Collège International de Philosophie (2013-2019)

Membre du programme PhiCenTrav, Agence Nationale de la Recherche (ANR) : Approches philosophiques de la centralité du travail. 

Domaines de recherche

Philosophie politique, philosophie sociale, philosophie du travail. Théories de la firme.

Philosophie de l'économie. Histoire et épistémologie des savoirs et des politiques démographiques (XVIIIe-XIXe siècles), biopolitique, théories du capital humain et leur impact en économie et démographie. 

Philosophie contemporaine et philosophie de l'histoire : Foucault et ses contemporains. Critique, usages et pratiques intellectuelles. L’épistémologie historique de langue anglaise et française. Le post-marxisme. 

https://univ-rennes1.academia.edu/LucaPaltrinieri
 

Publications (2016)

« Biopolitics in the Twenty-First Century. The Malthus-Marx Debate and Human Capital Issue », in P. Bonditti, D. Bigo, F. Gros, Foucault and the Modern International. Silences and Legacies for the Study of World Politics, Palgrave MacMillan, p. 255-274.

« Discurso filosófico e etnologia. A arqueologia após Les mots et les choses », Aurora, Curitiba, v. 28, n. 45, p. 823-841, set./dez. 2016

« Les Critical Management Studies entre micro-émancipation et utopie », Travailler, n° 36, 2016, p. 121-138

« L'impresa e la filosofia politica. Verso un approccio genealogico », Officine Filosofiche, 3 : « Emergenza ecologica, alienazione, lavoro », 2016, p. 25-44.

« Philosophie et psychologie dans les années 1950 : Maladie mentale et personnalité comme analyseur », in G. Bianco, F. Fruteau de Laclos, L’angle mort des années 1950, Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne, 2016, p. 169-191.