Séminaire LAGON (LAnGage et ONtologie): Sébastien Motta (CAPHI, Univ. Nantes)

"Un sacré personnage", réflexions sur l'ontologie kripkéenne

Hamlet

Résumé

La question de savoir s'il y a ou s'il n'y a pas des « êtres de fiction » (parfois fièrement appelés « ficta ») figure en bonne place parmi les débats curieux de la philosophie analytique. En tant que question ontologique spécifique, elle donne lieu à des oppositions d'apparence radicales : un anti-réaliste se placera auprès des défenseurs du « il n'y en a pas » tandis qu'un réaliste se rangera quant à lui du côté des champions du « il y en a ». La position influente de Saul Kripke à ce sujet – évoquée dans les fameuses conférences Naming and Necessity et développée dans les John Locke Lectures de 1973 (publiées en 2013 sous le titre Reference and Existence) –  cherche à éviter le « regard fixe et incrédule » suscité par une position de type réaliste en mobilisant des analyses de philosophie du langage, en particulier des observations solidaires de la notion de référence. L'objet de mon intervention consistera à évaluer à la fois la position de Kripke (son « ontologie des personnages fictifs et mythiques, conçus comme des objets abstraits dont l'existence dépend de l'existence ou de la non-existence d'œuvres fictionnelles ou mythologiques ») et la nature même d'un tel débat ontologique.